Éditorial



© Festival Archipel

La musique connaît un profond bouleversement provoqué par la mondialisation de la création, la montée du spectacle vivant, la réévaluation de notre modernité. Depuis 1989, Archipel suit l'évolution de la création contemporaine. En 2007, le festival reflètera cette nouvelle dynamique. Il faut relire l'histoire encore fraîche de notre modernité vieillissante. Accompagner les compositeurs dans leur migration vers le théâtre, la vidéo, les installations. Repérer les jeunes talents d'une musique qui n'est plus occidentale mais cosmopolite.

Penseur, poète, compositeur ayant vécu trois vies, l'énigmatique Giacinto Scelsi se définissait comme « un simple facteur aux semelles usées transmettant des daguerréotypes chargés de rêves Â». Le monde musical le découvrit après sa mort étonné d’avoir pu ignorer ce génie fondateur. Pour la première fois à Genève, on entendra l'essentiel de son Å“uvre : intégrale des pièces chorales, de sa musique d'ensemble et de chambre, et la création mondiale d'une partition inédite de 1930, Rotativa. Exposition, concerts, films et conférences, permettront de suivre le parcours de ce compositeur atypique qui révolutionna la musique du XXe siècle en la plongeant au centre du son.

À la croisée du cinéma expérimental, de la vidéo, de la radio, des installations sonores, existe quelque chose qui n'a pas de nom. Ou trop de noms: musique optique, phonographie, carte postale sonore, Hörspiel, spectacle multimédia… Là, s'alliant à la machine, les artistes déplacent leur art: les musiciens sculptent les timbres, les cinéastes composent leurs images, les dramaturges parlent en sons. C'est la symphonie diagonale de la musique et de l'image.

Les jeunes compositeurs de pays émergeants d’Amérique du Sud, d’Asie, d’Europe centrale, où mieux présenter leurs Å“uvres que dans la ville symbole d’un monde coopérant pour la paix ? En collaboration avec Vortex, Séquence, le MIA, l'ASM, la Suisa et la Sacem, Archipel se dote d’une politique de commandes active envers les jeunes générations. En 2007, un coup de projecteur est donné sur l’Amérique du Sud avec des commandes à des musiciens argentins, colombiens, salvadoriens, et la francophonie avec des artistes suisses, français et canadiens. C'est l'atelier cosmopolite où se forge la musique de demain.

Marc Texier

Dernière modification de la page: mardi 10 juin 2014. Ce site nécessite un écran 1024x768, javascript activé. Utilisez de préférence Firefox, Camino ou Safari, à la rigueur IE6.