Anouk Molendijk

mezzo-soprano

La mezzo-soprano franco-néerlandaise Anouk Molendijk a commencé ses études de chant lyrique en 2004 auprès Claire Tièche. En 2012, elle obtient un Master en Français Moderne à l’Université de Lettres de Genève et entre à la Haute École de Musique de Lausanne dans la classe de Brigitte Balleys. Elle a participé à de nombreuses master classes dont celles de Mirella Freni, Mireille Delunsch, Hedwige Fassbender, John Fiore et Martin Katz. Son parcours musical l’a amenée à étudier très jeune le violon et le piano au Conservatoire de Genève, et également à s’intéresser à l’expression théâtrale, avec Anne-Marie Delbart ou encore Armand Deladoey. Parmi les rôles qu’elle a pu explorer sur scène : Jenny dans L’Opéra de Quat’sous de Kurt Weill au Théâtre du Galpon (2013), Romeo dans une adaptation d’I Capuleti e I Montecchi de Bellini à Genève (2010), La troisième Dame dans La Flûte enchantée au Théâtre Töpffer (2011), ou encore un rôle chanté dans L’Annonce faite à Marie de Claudel à Choulex, Genève (2011).

On a pu également l’entendre en concert à Genève avec les associations Opérafolies

et Capriccio, ou encore comme mezzo solo dans le spectacle théâtral La messe sur le monde de Teilhard de Chardin, avec le comédien Julien Lambert, spectacle repris dans différents cantons, en France et à Rome sur l’invitation de la Société Pierre Teilhard de Chardin. Elle est régulièrement sollicitée comme soliste dans les projets de la Haute École de Musique de Lausanne (HEMU), notamment en alto solo des Sept paroles du Christ de Haydn à Sion et Lausanne, dirigé par Jan Dobrzelewski (2013), mezzo solo dans The sacred concerts de Duke Ellington à Fribourg et Lausanne, dirigé par Dominique Tille (2014) et alto solo dans Die Rose Pilgerfahrt, à Lausanne, dirigé par John Duxbury, mise en espace Armand Deladoey. Dans les projets d’opéras de l’HEMU de 2014, elle a été l’Enfant dans L’Enfant et les sortilèges de Ravel à la salle Métropole à Lausanne en mars, et sera Mrs. Grose dans The Turn of the screw de Britten au BCV Concert Hall de Lausanne en septembre, sous la baguette d'Aurélien Azan Zielinski et mise en scène Armand Deladoey.