Ufuk Dördüncü

piano

Le duo Dördüncü prédilige la subtile modalité de l'impressionnisme français et les musiques du XXème siècle, tour à tour coloristes et percussives. Bien sûr, il y a la magie d'une relation privilégiée et d'une technique hors du commun. Il y a forcément les prix et les distinctions, à Ankara, à Genève, à Belgrade, à Saragosse, à Paris. Mais il y a surtout les rencontres avec d'immenses personnalités. Tout d'abord Vlado Perlemutter, qui est à l'origine de leur relation particulière avec la musique française. Puis avec François-René Duchable, qui s'est régulièrement penché sur leur berceau, convaincu de leur talent.

Il y a évidemment l'expérience des salles de concert prestigieuses, le Victoria Hall à Genève, la salle Molière à Lyon, le Palais des Nations à Brasilia, la Lieder-Halle à Stuttgart, le Palais Wittgenstein à Düsseldorf ou le Suntory

Hall à Tokyo.

Les collaborations avec de grands artistes tel que Peter Ustinov, Heinz Holliger, Maurice Bourgue, Stefano Gervasoni. Régulièrement invitées par les orchestres nationaux de Turquie, l'ensemble Contrechamps, les festivals internationaux comme Istanbul, Musica à Strasbourg, Shangai etc.

Après avoir fait paraître en 2006 un CD de musique française à quatre mains intitulé Rendez-vous avec l'enfance, qui remporte un vif succès, elles enregistrent avec leur quatuor Makrokosmos un dernier CD en 2007 sous label Hat-Hut, avec entre autres, la dernière oeuvre pour deux pianos et deux percussions de Stefano Gervasoni: Sviete Tihi - Capriccio dopo la fantasia, dédiée au quatuor.

Ambassadrices culturelles de la Turquie, elles ont représenté leur pays sur la plupart des continents. Récemment, elles ont été choisies comme marraines de Prim'enfance. Et enfin, la critique leur a toujours réservé un accueil des plus enthousiastes.