Karlheinz Essl

Compositeur et performer autrichien né le 15 août 1960 à Vienne
© Julia Wesely
En concert
Toy ! - di 13.3 13hToy! Toy! - di 13.3 15hToy! Toy! Toy! - di 13.3 17h
Œuvres jouées
KalimbaSequitur XIVWebernSpielWerkwhatever shall beSequitur VPachinko

Vidéos

Site de l'auteur
www.essl.at

Karlheinz Essl se forme à la Haute école de musique de Vienne (1979-87), où il étudie la composition auprès de Friedrich Cerha et la musique électroacoustique auprès de Dieter Kaufmann. Il étudie également la musicologie et l'histoire de l'art à l'Université de Vienne, où il obtient son doctorat en 1989 en soutenant une thèse sur Anton Webern. Actif comme contrebassiste jusqu'en 1984, il joue dans des ensembles de musique de chambre et de jazz expérimental. Il contribue en tant que compositeur à Projekt 3, la plate-forme de programmation pour composition de Gottfried Michael Koenig à Utrecht et Arnheim (1988-89), qu'il développe par la suite afin de créer sa propre base de données de composition en temps réel (Real Time Composition Library, RTC-lib) pour Max/MSP/Jitter.

Il est compositeur en résidence aux cours de composition d'été de Darmstadt (1990-94) et à l'IRCAM (Paris, 1992-1993). Entre 1995-2006, il enseigne la composition algorithmique au Studio for Advanced Music & Media Technology de l'Université Bruckner (Linz). Depuis 2007, il enseigne la composition pour la musique électroacoustique et expérimentale à l'Université de Musique et Arts vivants de Vienne. Depuis 1992, il est également curateur musique pour

le compte du Musée Essl à Klosterneuburg (Vienne).

Son travail sur ordinateur, qui tourne autour de la composition algorithmique et l'art génératif, ainsi que sa pratique prolongée de la poétique de la musique sérielle, constituent les influences qui guident sa recherche en matière de composition. Il cherche régulièrement à combiner la musique avec d'autres disciplines et a notamment collaboré avec le graffeur Harald Naegeli (Partikel-Bewegungen, 1991), l'auteur Andreas Okopenko et le collectif d'artistes Libraries of the Mind (Lexikon-Sonate, 1992 - 8), l'architecte Carmen Wiederin (Klanglabyrinth, 1992-95), l'artiste vidéaste Vibeke Sorensen (MindShipMind, 1996, une installation multimédia pour Internet) et l'artiste Jonathan Meese (vidéo générative et environnement sonore Fräulein Atlantis, 2007).

Il reçoit le Prix culturel de musique de l'État de Basse-Autriche en 2004.

En plus de sa composition pour musique instrumentale, Karlheinz Essl compose pour la musique électronique et réalise des compositions interactives en temps réel et des installations sonores. Il développe des logiciels pour la composition algorithmique et est actif en qualité d'interprète et improvisateur, employant son propre logiciel de composition en temps réel assistée par ordinateur (m@ze°2) ainsi que la guitare électrique, le piano jouet et la boîte à musique.

traduit de l'anglais par Ana-Isabel Mazón